John Parnis, du secteur automobile au sommet du nettoyage des jets privés

18 septembre 2019

Après des études à Malte et une formation en business management au Royaume-Uni, John Parnis a rejoint le secteur du sport automobile. Grand passionné de cette industrie, il a inscrit des entreprises comme Formula 1 ou Indycar dans son parcours professionnel. « J’étais passionné par ce domaine, mais après plus de 20 ans de carrière, j’ai commencé à chercher de nouveaux challenges pour sortir de ma zone de confort. C’est à cette époque que j’ai rencontré David Allen, fondateur d’Allen Groupe, aux Etats-Unis, qui m’a directement parlé des opportunités que nous pourrions développer ensemble » nous a confié John Parnis. Spécialisée dans l’aviation privée, cette entreprise s’occupe des services de nettoyages intérieurs et extérieurs des appareils, ainsi que du réapprovisionnement des jets.

La collaboration a débuté avec des projets en Floride et après 8 mois, la question d’une ouverture internationale s’est posée. « Quand David Allen m’a proposé de déménager en France, j’étais inquiet et confus. Je ne parlais pas la langue, mais je sentais que je pouvais évoluer et faire évoluer l’entreprise ». Ainsi, a débuté l’ascension européenne d’Allen Groupe en 2007 à Paris Le Bourget. Si, après un départ assez difficile sur le sol français, John Parnis se posait des questions quant à la pérennisation des activités, il a fait preuve de persévérance et de beaucoup de volonté pour mener la société vers une expansion européenne.

Progressivement, l’entreprise a ouvert d’autres localisations et gère aujourd’hui 8 sites répandus sur trois pays, la France, la Suisse et le Royaume-Uni. Avant chaque nouvelle implantation, Allen Groupe étudie attentivement le trafic de l’aéroport, l’intérêt de la clientèle business et la présence de l’aviation d’affaire. En moyenne, le Groupe s’occupe de trois jets privés par jour et par base, mais ce nombre peut fluctuer en fonction des demandes. Par exemple, d’importants évènements internationaux, comme la Formule 1, Wimbledon, Roland Garos ou des FashionWeeks, amènent systématiquement une clientèle grandissante. « Nous essayons de toujours répondre à l’ensemble des demandes de nos clients, mais même si la charge de travail peut être importante, la question de la qualité reste primordiale pour nous » souligne John Parnis.

En près de 12 ans à la tête d’Allen Groupe en Europe, John Parnis a connu de nombreuses évolutions du secteur et a su en tirer le bon profit. Essayant de proposer un service aussi innovant qu’inédit, il est en recherche constante de nouvelles opportunités. Par exemple, en 2009, Allen Groupe a eu l’opportunité de pouvoir fournir une prestation de dégivrage à l’aéroport de Paris Le Bourget, ce qui a permis de réduire les lavages durant la période hivernale. Après un succès fulgurant de ce service en France, l’entreprise l’a exporté vers la Grande-Bretagne. « Notre dernière nouveauté est la désinfection des avions. Pour ce faire, nous travaillons en collaboration avec une entreprise suisse qui nous fournit une machine spécialisée dans ce type de nettoyage. Cette technologie n’a encore jamais été proposée dans l’aviation d’affaires par d’autres compagnies de « cleaning » a expliqué au Monde Economique le CEO.

En 12 ans et à travers ses huit localisations, Allen Groupe s’est occupé de plus 500’ 000 jets privés, proposant un service de grande qualité en innovant constamment son offre. Basée en Suisse, l’entreprise prévoit son expansion dans d’autres pays et notamment en Allemagne.

 

Recommandé pour vous