Le tourisme, un secteur important de l’économie en Suisse

12 juin 2019

Par Eric Varin

Avec 46,7 milliards de francs de recettes générées en 2017, le tourisme représente un secteur d’activité important. De la promotion du patrimoine à la création d’infrastructures, notamment de transport, le tourisme peut devenir un véritable moteur pour booster l’économie nationale.

Les chiffres générés par le tourisme en Suisse englobent une pluralité de situations et de nombreux domaines d’activité. Si nous prenons l’exemple de la Suisse « alpine », elle a pendant longtemps attiré les amateurs de sports d’hiver, en se dotant d’équipements et d’infrastructures pour accueillir ses hôtes tout au long de l’année. Ces investissements bénéficient à l’économie régionale et cantonale.

En valorisant le savoir-faire suisse, les bénéfices sont attendus tant sur un plan purement économique que sur celui de l’attractivité touristique du pays

De même, le tourisme dit urbain a permis de stimuler les voyages d’affaires. Ainsi, en 2016, le segment MICE (Meetings, Incentive, Conferences, Exhibitions) représentait 20 % des nuitées dans le pays, notamment dans les grandes villes. Et séduire les milieux d’affaires permet aussi d’attirer de nouveaux touristes, lorsque l’on sait que 40 % des participants à ces séjours professionnels reviennent séjourner dans la même destination en famille.

Si le tourisme représente une part non négligeable de la valeur ajoutée brute nationale (3,4 % en 2015) et de l’emploi (4,9 %), son impact varie d’une région à l’autre, d’autant plus que les effets peuvent être directs, indirects et même induits. Activité transverse, le tourisme contribue à l’essor économique au quotidien, comme le révèle cette étude de l’Office national des statistiques. Lorsqu’un touriste dépense 100 francs, il consacre :

• 22 francs pour se déplacer

• 11 francs pour l’hébergement

• 11 francs pour manger

• 17 francs pour les agences de voyages et les offices de tourisme

• 4 francs pour des activités sportives et de divertissement

• 12 francs pour des produits connexes au tourisme

• 22 francs pour des produits non spécifiques au tourisme

Le tourisme en Suisse, un indicateur de la perception des étrangers

Une étude a récemment révélé que c’est toute l’économie suisse qui se trouve souvent impactée par la hausse (ou la baisse) des nuitées, car 55 % des nuitées sont le fruit d’étrangers, constituant ainsi un véritable baromètre de l’image du pays véhiculée à travers le monde. On retrouve en tête des nationalités séjournant en Suisse, les Allemands (3,7 millions de nuitées en 2016), les Américains (2 millions) et les Anglais (1,6 million).

Ainsi, promouvoir le savoir-faire et l’excellence helvétiques, mettre en avant les traditions et le patrimoine culturel et naturel du pays, valoriser la richesse et la diversité des paysages…, voilà autant d’ambitions prometteuses qui pourraient améliorer l’attractivité touristique de la Suisse. C’est exactement ce qui a été décidé par le projet législatif « Swissness », adopté par le Conseil national en juin 2013, car en valorisant le savoir-faire suisse, les bénéfices sont attendus tant sur le plan économique que touristique.

 

Recommandé pour vous