Nouvelle ère pour le recyclage des bouteilles à boissons en PET

2 mai 2019

Aujourd’hui à Bilten, dans le canton de Glaris, l’installation de recyclage du PET la plus moderne d’Europe est entrée en service. L’usine crée de nouvelles références en termes de sécurité, de qualité et de traçabilité. En outre, elle fait du recyclage une opération encore plus écologique qu’auparavant.

L’Europe est en train de passer d’une économie d’élimination des déchets à une économie circulaire. Alors qu’on y débat encore des modalités pour promouvoir l’économie circulaire, la Suisse est déjà dans le concret : la nouvelle installation de valorisation de Poly Recycling SA permet en effet de perfectionner et d’assurer sur le long cours le cycle fermé des bouteilles lors du recyclage du PET en Suisse. L’installation fait figure de modèle à suivre pour la « Green Economy » qui, dans l’économie suisse, ne cesse de gagner en importance.
L’installation a été solennellement mise en service en présence de : Marianne Lienhard, qui siège au Conseil d’État et qui dirige le département de l’économie et de l’intérieur du canton de Glaris, Cornelia Rotzetter, de Office fédéral de l’environnement OFEV, ainsi que de représentants de la filière suisse du recyclage.
 
Matériau de recyclage semblable à du neuf
La pièce maîtresse technique est le processus en « phase solide », mis en œuvre pour la première fois en Suisse. Ce processus implique de chauffer durant plusieurs heures le matériau de recyclage PET (rPET) déjà apte au contact alimentaire. Sous l’effet de la chaleur, les substances indésirables se volatilisent et sont éliminées par filtration. Casper van den Dungen, directeur général de Poly Recycling SA, fait l’éloge de cette technologie ultramoderne : « Le rPET suisse est qualitativement impeccable depuis de nombreuses années. Grâce au procédé de ‘phase solide’, nous améliorons tellement les propriétés techniques du matériau de recyclage qu’il devient assimilable à du neuf. » Avec la toute nouvelle génération de rPET, nous pouvons fabriquer des bouteilles plus minces et plus légères. On utilise ainsi moins de matière par bouteille, ce qui accroît d’autant le bénéfice écologique du recyclage du PET.
Dirk de Cuyper aussi, copropriétaire de la société autonome Poly Recycling SA et de sa société mère Resilux SA, se réjouit des nouvelles possibilités offertes : « Nous sommes un interlocuteur privilégié, de la fabrication du rPET jusqu’aux préformes et bouteilles en PET. Cela permet d’économiser d’innombrables va-et-vient, et nous conservons une maîtrise sans précédent sur le processus de production dans son ensemble. Cette solution est unique. »
 
Le recyclage du PET est durablement assuré en Suisse
Si l’on veut que le rPET soit produit dans cette qualité, le processus de recyclage entier doit répondre à des exigences très strictes. « Une collecte séparée, l’ardeur à la collecte des consommateurs et une technologie ultramoderne : toutes ces conditions doivent être réunies pour produire du rPET dans la qualité requise », souligne Jean-Claude Würmli, directeur de PET-Recycling Suisse. La demande record de rPET est la preuve flagrante du bon fonctionnement de la stratégie de recyclage en Suisse. 
« Le rPET remplace le neuf dans le circuit des matières. Il s’agit là d’un véritable recyclage à un très haut niveau », se réjouit Würmli. « En vue de répondre à la demande croissante en rPET de l’industrie, il nous faut collecter encore plus de bouteilles à boissons en PET. Car chaque bouteille compte !»

 

Recommandé pour vous