Secteur de l’énergie: la convergence sectorielle est une carte maîtresse

7 juillet 2019

  • Les services de distribution d’électricité et d’énergie ont pénétré le monde du numérique
  • Une mise en réseau avec d’autres secteurs, tels que le secteur du logement, offre un potentiel de croissance supplémentaire
  • Les fournisseurs suisses renforcent leurs stratégies de vente et de marketing avant la possible libéralisation de l’électricité dans le domaine des petits clients
  • Le manque de personnel junior qualifié pose problème aux prestataires locaux


Dans l’ensemble, l’ambiance est bonne dans le secteur de l’énergie en Allemagne, en Autriche et en Suisse. En effet, il s’est révélé être un secteur en croissance et cela se reflète dans de nombreux nouveaux modèles commerciaux. L’interaction croissante avec d’autres industries, telles que l’industrie du logement, le secteur des technologies de l’information ou encore le secteur des télécommunications, contribue à cette situation considérée par les distributeurs d’électricité et d’énergie comme une excellente opportunité. C’est ce que révèle l’actuelle étude « Stadtwerkstudie 2019 » de la société d’audit et de conseil EY, basée sur une enquête de 172 fournisseurs d’énergie dans la région DACH ; 52 des entreprises interrogées sont suisses.

« Les services publics et les distributeurs d’énergie bénéficient de la possibilité attrayante d’organiser une association des offres de différentes entreprises pour un seul produit avec une valeur ajoutée pour les consommateurs. Du fait de leur expérience dans le domaine des infrastructures complexes et des problématiques réglementaires, les distributeurs d’énergie disposent de conditions optimales pour jouer le rôle d’opérateur de plateforme pour de tels produits », déclare Benjamin Teufel, Sector Leader Energy, Mining & Metals pour la Suisse chez EY.

Des représentants du secteur de l’énergie prennent par exemple déjà en charge les décomptes des charges annexes pour les appartements locatifs, la vente de produits smart-home ou la fourniture de services de télécommunication. Comparatif : Cette « convergence sectorielle » se trouve surtout dans le domaine de l’électromobilité, où plusieurs branches ou secteurs coopèrent avec l’industrie automobile, le secteur de l’énergie, l’industrie, les sociétés de logement et les sociétés de télécommunications, par exemple pour mettre en place des infrastructures de charge électrique sur l’ensemble du territoire.

Le courant pour véhicules électriques comme moteur de croissance

« La plupart des distributeurs d’énergie suisse voient leur rôle dans la livraison énergétique et la mesure de consommation correspondante. Le développement et la mise en place de nouveaux modèles commerciaux jouent (pour le moment encore) un rôle moins important en Suisse et en Autriche qu’en Allemagne », explique Teufel. Cela est principalement dû à la libéralisation non achevée du marché suisse de l’énergie dans le secteur des petits clients : « Cela signifie d’une part que le secteur de l’énergie doit relativement peu rechercher de nouveaux débouchés commerciaux. D’autre part, il existe beaucoup moins d’opportunités intéressantes pour d’autres industries et secteurs d’activité énergétique. » Il existe cependant des opportunités de croissance dans le domaine de l’électromobilité, dans l’exploitation d’une infrastructure publique de recharge, dans la vente de taux de charge et dans la facturation de taux de charge électrique.

Les clients sont de nouveau plus importants

Cependant, la discussion actuelle concernant la loi suisse sur l’approvisionnement en électricité rend de nouveau un peu plus probable l’introduction d’une concurrence dans le secteur des petits clients (probablement dès 2023 ou 2024). Pour se préparer à cela, les fournisseurs suisses d’électricité et d’énergie ont affiné leurs stratégies de vente et de marketing en 2018 et ont par ailleurs fortement mis l’accent sur le service à la clientèle.

Un autre défi majeur pour les distributeurs d’énergie suisses est de pouvoir attirer du personnel junior qualifié. « Afin de tirer parti des défis et des opportunités de la numérisation, une coopération plus intensive avec un grand nombre de sociétés partenaires différentes sera nécessaire. Par conséquent, les distributeurs d’électricité et d’énergie suisses ont besoin d’un personnel compétent qui réfléchit en termes de convergence sectorielle et est en mesure de travailler de façon interdisciplinaire », explique Teufel.

 

Recommandé pour vous